Le Prix Wepler - Fondation La Poste

Récompense la littérature contemporaine

« Ce qui ne peut être évité, il faut l’embrasser »

William Shakespeare

 

Le prix Wepler-Fondation la Poste vise à offrir à des auteurs contemporains une renaissance dans une époque trop souvent obstruée par une forme de confusion entre valeur commerciale et envergure littéraire.

Seule, en août 1998, j’ai créé ma librairie tout en prenant conscience d’une autre solitude : celle d’écrivains majeurs qu’il fallait faire apparaître davantage, soutenir plus fort encore et bien au-delà des quatre murs de ma librairie…

Chaque écrivain sélectionné depuis maintenant 26 ans, travaille avec une exigence qui les éloigne des conformismes de lecture dominants et je me devais d’inventer une odyssée particulière pour élargir leur lectorat et les mener à une consécration.

D’où la Fondation de la Poste, son généreux mécénat financier et sa force de frappe capable de diffuser largement le contenu de nos débats, d’où la célèbre brasserie littéraire du Wepler, reine de la Place Clichy ! Durant vingt-six ans, inlassablement, devant six cent personnes, nous y avons fêté des auteurs sélectionnés ou lauréats…

 

C’est avec l’irréductible énergie de la librairie des Abbesses et de ses amis, la détermination de Philippe Whal, Anne-Marie Jean, Marilyne Girodias et Patricia Huby de la Fondation la Poste, celle de Christophe Joulie, Philippe Deana et toute leur équipe de la brasserie Wepler, mais aussi et surtout grâce au talent sans concession des auteurs que nous avons franchi ensemble, comme dans un songe, le cap des vingt-six ans.

Grâce à trois cent jurés, cinquante écrivains couronnés, plus de cinq cent librairies ayant ouvert leurs tables à nos sélections et à nos lauréats, la complicité indéfectible et éclairée des éditeurs, le soutien visionnaire des journalistes,les 325 000 euros de mécénat, nous avons pu nous inscrire dans la durée !

Vingt-cinq ans, c’est l’heure de l’inventaire ! Non pas pour poser nos bagages mais pour conquérir avec ces bagages un nouveau quart de siècle. Forts de nos joyaux littéraires les plus précieux : le seul trésor que nous avons amassé, ces cinquante écrivains couronnés.

Nous ne regrettons pas nos ébullitions du moment, nos joutes, et réaffirmons la portée symbolique de ces distinctions qui n’avaient d’autre ambition que de redéfinir l’inépuisable, l’entêtant, l’énigmatique champ des possibles de la littérature contemporaine. Et il va de soi que dans le cadre d’un prix littéraire qui doit préserver l’authenticité d’une libre réflexion sur l’Art, il est mieux d’éloigner les insidieux à priori commerciaux et intellectuels.

Un des principes fondateurs de notre Prix est donc de remettre la littérature au centre du débat. Dans cet esprit, nous avons mis au point un système de jury tournant, hormis le bureau permanent des personnes organisatrices. Ce qui évite cet écueil : que le jury finisse par devenir plus important que le livre élu…

A travers leurs choix, nos jurés, privilégient la bravoure de maquisards de la littérature qui nous ont ouvert des horizons insoupçonnés. Cette démarche est renforcée par la création d’une Mention spéciale récompensant une tentative marquée par une formidable hardiesse !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Librairie des Abbesses.

 

Liste des auteurs sélectionnés pour le prix WEPLER-FONDATION LA POSTE 2023 :
Charly Delwart, Que ferais-je à ma place ?, Éditions Flammarion
Caroline Deyns, MURmur, Quidam éditeur
Arthur Dreyfus, La troisième main, Éditions P.O.L
Elisa Shua Dusapin, Le vieil incendie, Éditions Zoé
Éléonore de Duve, Donato, Éditions Corti
Daniel Fohr, La vague qui vient, Éditions Inculte
Léna Ghar, Tumeur ou tutu, Éditions Verticales
Louis-Daniel Godin, Le compte est bon, Éditions La Peuplade
Clémentine Haenel, Pleins phares, Éditions Gallimard/L’Arpenteur
Debora Levyh, La version, Éditions Allia
Sophie G. Lucas, Mississippi, Éditions La Contre-allée
Neige Sinno, Triste tigre, Éditions P.O.L

 

Les lauréats de la 26ème édition
du Prix Wepler Fondation – La Poste sont :

 

Elisa Shua Dusapin
Le vieil incendie – éditions Zoé
Prix Wepler – Fondation La Poste 2023

Arthur Dreyfus
La Troisième Main – éditions P.O.L.
Mention spéciale du jury 2023

 

 

 

 

Discours d’Elisa Shua Dusapin

« D’abord, je remercie le jury, qui honore « Le vieil incendie », et me donne la joie de m’adresser à vous ce soir. Joie, mais aussi fébrilité. Car j’ai dû écrire ce discours dans le train tout à l’heure, entre le Jura suisse et Paris. Pour moi qui aimerais être capable de transfuser mes ressentis par le silence, dans la lenteur et sans le secours des mots, trouver les bons, en si peu de temps, reste une gageure.

J’admire le prix Wepler, son indépendance, les nominés qui m’ont entourée, et ses précédents lauréats, dont certains comptent parmi mes modèles en littérature. Un prix créé par Marie-Rose Guarnieri, passeuse de livres à la librairie des Abbesses ; un prix soutenu par la Fondation La Poste, dont la vocation est par excellence de transmettre nos messages ; et par la brasserie Wepler, où l’on célèbre la table, qui est peut-être le premier lien entre les humains : comprenez combien cela fait sens pour moi. »

 

Discours d’Arthur Dreyfus

« Merci aux membres du jury, à la Fondation La Poste. Merci pour ce prix qui me fait tant plaisir, parce que c’est un prix de libraires, et que sans libraires, il n’y aurait pas de… librairies. Soit l’un des trois lieux – avec un bon restaurant, et les bras de la personne qu’on aime – qui rendent la vie un peu plus supportable. Parce que jusqu’à la fin, je sais qu’il y aura toujours un livre que je n’ai pas encore lu et que j’ai envie de lire. Que jusqu’à la fin, je suis certain de toujours ressortir de n’importe quelle librairie avec un livre en plus de celui que je cherchais.

Je fais partie de ceux qui sentent qu’on ne peut plus écrire des livres exactement comme on le faisait au XIXe siècle, avec des personnages, des décors, des dialogues qui sonnent quelquefois juste, et rien d’autre. J’ai l’impression que la Seconde guerre mondiale, que la Shoah, a cassé quelque chose de la fiction. J’ai l’impression que depuis Internet, les iPhones, le tout médiatique, le monde est devenu trop réel. Que nous connaissons trop ses coulisses pour faire comme si de rien n’était, et faire semblant d’y croire. »

 

26 ANS PRIX WEPLER FONDATION LA POSTE 2023

Marie Rose Guarnieri

mrguarnieri@wanadoo.fr

Agence La bande

Anais Hervé

aherve@agencelabande.com

06 13 66 06 67

Vincent Pierre Brat

vp.brat@agencelabande.com

06 25 45 62 77

Arnaud Labory

alabory@agencelabande.com

06 22 53 05 98

 

Le Prix Wepler Fondation La Poste 2023

Charly Delwart, Que ferais-je à ma place ? Éditions Flammarion

Caroline Deyns, MURmur Quidam éditeur

Arthur Dreyfus, La troisième main Éditions P.O.L

Elisa Shua Dusapin, Le vieil incendie Éditions Zoé

Éléonore de Duve, La vague qui vient Éditions Corti

Daniel Fohr, GPS Éditions Inculte

Léna Ghar, Tumeur ou tutu Éditions Verticales

Louis-Daniel Godin, Le compte est bon Éditions La Peuplade

Clémentine Haenel, Pleins phares Éditions Gallimard/L’Arpenteur

Debora Levyh, La version Éditions Allia

Sophie G. Lucas, Mississippi Éditions La Contre-allée

Neige Sinno, Triste tigre Éditions P.O.L

Contact
Marie-Rose GUARNIERI
06 11 85 16 26
mrguarnieri@wanadoo.fr

Contact presse

Agence La bande

Anais Hervé
06 13 66 06 67
aherve@agencelabande.com

 

Vincent Pierre Brat

06 25 45 62 77

vp.brat@agencelabande.com

 

Arnaud Labory
06 22 53 05 98

alabory@agencelabande.com

 

LE WEPLER 14 Place de Clichy – 75018 Paris

Spécialistes des fruits de mer et plats traditionnels français

Le Wepler est ouvert tous les jours toute l’année. Service continu de 7h30 à minuit. (jusqu’à 1h du matin vendredi et samedi)

L’esprit du prix Wepler

Nous récidivons dans notre action en pérennisant ce qui nous a différencié de bien d’autres prix : le renouvellement intégral du jury, sa mixité de lecteurs et de professionnels, son indépendance, son engagement et son exigence visionnaire qui explore sans limite aucune les territoires de la création romanesque, en prenant  le risque d’une langue neuve
Nous tenterons encore cette année de mettre en valeur une diversité incomparable d’auteurs et d’éditeurs dont nous espérons contribuer à l’émergence dans l’histoire contemporaine de la littérature.
Douze auteurs nominés que nous encouragerons encore par un mécénat financier de 10 000 euros pour le Prix et 3 000 euros pour la mention spéciale grâce à la Fondation La Poste, la brasserie Wepler et la librairie des Abbesses.Douze auteurs inclassables mais éblouissants, inaccessibles mais bouleversants… D’ores et déjà vous pouvez noter la date de la remise du prix :

La philosophie du Jury

Le prix Wepler rend hommage à la littérature des écrivains contemporains ou du passé comme Céline, Prévert, Boris Vian, Max Jacob, Paul Verlaine, Henry Miller…
Des académiciens aux institutions, tous ont trouvé refuge à Montmartre. A la mesure de sa tradition libertaire, le prix représente cette ouverture politique de mécénat culturel et d’initiative privée. En soutenant des oeuvres difficiles et dont la visée n’est pas uniquement commerciale, cette initiative permet à la langue de sortir du marketing.

Grâce à la Fondation La Poste, ce Prix est doté d’une somme de 10 000 euros ainsi que d’une somme de 3 000 euros pour la mention spéciale accordée à un livre se distinguant par son caractère inclassable.

Rétrospective

C’est en 1998, année de sa naissance, que la librairie des Abbesses fait appel à la Fondation La Poste, mécène audacieux reconnu pour sa grande variété d’initiatives culturelles et éditoriales, ainsi qu’à la brasserie Wepler, reine de la Place Clichy et lieu mythique d’ancrage de nombreux écrivains contemporains ou du passé, dont Céline, Prévert, Boris Vian, Max Jacob, Francis Jammes, Stéphane Mallarmé, Paul Verlaine, Henry Miller….Tous ont défié les académiciens et institutions de leur époque, et trouvé refuge à Montmartre…
En hommage à leur littérature, une troïka originale a donc vu le jour entre une librairie indépendante, une brasserie renommée et une entreprise publique emblématique ! vingt-six ans déjà et 52 auteurs primés qui ont été encouragés par un mécénat. 52 auteurs inclassables mais éblouissants, inaccessibles mais bouleversants…
Dans un perpétuel esprit de curiosité, le Prix Wepler-Fondation La Poste tente à sa façon de travailler les fatales lacunes d’une réception littéraire. Son ambition ? Défendre un point de vue sur la littérature qui place haut l’aventure verbale.

Les prix décernés

Aujourd'hui

Le prix

Elisa Shua Dusapin, Le vieil incendie Zoé

2023

Mention spéciale

Arthur Dreyfus, La Troisième Main POL

Le prix

Anthony Passeron, Les Enfants endormis Éditions Globe

2022

Mention spéciale

Lucie Rico, GPS Éditions P.O.L

Le prix

Antoine Wauters, Mahmoud ou la montée des eaux Éditions Verdier

2021

Mention spéciale

Laura Vazquez, La semaine perpétuelle Éditions du Sous-Sol

Le prix

Grégory Le Floch, De parcourir le monde et d'y rôder Christian Bourgeois

2020

Mention spéciale

Muriel Pic, Affranchissements Seuil

Le prix

Lucie Taïeb, Les échappées éditions de l'ogre

2019

Mention spéciale

Bruno Remaury, Le Monde Horizontal éditions Corti

Le prix

Nathalie Léger, La Robe Blanche POL

2018

Mention spéciale

Baertrand Schefer, Série noire POL

Le prix

Guillaume Poix, Les Fils conducteurs Verticales

2017

Mention spéciale

Gaël Octavia, La fin de Mame Baby Gallimard

Le prix

Stépahe Audeguy, Histoire du lion Personne Seuil

2016

Mention spéciale

Ali Zamir, Anguille sous roche Le Tripode

Le prix

Pierre Senges, Achab (Séquelles) Verticales

2015

Mention spéciale

Lise Charles, Comme Ulysse POL

Le prix

Jean-Hubert Gailliot, le Soleil L’olivier

2014

Mention spéciale

Sophie Divry, La Condition pavillonnaire Noir sur Blanc

Le prix

Marcel Cohen, Sur la scène intérieure Faits aux éditions Gallimard

2013

Mention spéciale

Philippe Ramhy, Béton armé Editions de la Table Ronde

Le prix

Leslie Kaplan, Millefeuille P.O.L

2012

Mention spéciale

Jakuta Alikavazovic, La blonde et le bunker Editions de l’Olivier

Le prix

Eric Laurrent, les Découvertes Editions de Minuit

2011

Mention spéciale

François Dominique, Solène Verdier

Le prix

Linda Lê, Cronos Christian Bourgois éditeur

2010

Mention spéciale

Jacques Abeille, Les jardins statuaires Éditions Attila

Le prix

Lyonel Trouillot, Yanvalou pour Charlie Actes Sud

2009

Mention spéciale

Hélène Frappat, Par effraction Allia

Le prix

Emanuelle Pagano, Les mains gamines P.O.L

2008

Mention spéciale

Céline Minard, Bastard Battle Éditions Léo Scheer

Le prix

Olivia Rosenthal, On n’est pas là pour disparaître Verticales

2007

Mention spéciale

Louise Desbrusses, Couronnes, boucliers, armures P.O.L

Le prix

Pavel Hak, Trans Seuil

2006

Mention spéciale

Héléna Marienské, Rhésus P.O.L

Le prix

Richard Morgiève, Vertig Denoël

2005

Mention spéciale

Zahia Rahmani, “Musulman” Roman Sabine Wespieser Éditeur

Le prix

François Bon, Daewoo Fayard

2004

Mention spéciale

Jean-Louis Magnan, Anti-Liban Verticales

Le prix

Éric Chevillard, Le vaillant petit tailleur Minuit

2003

Mention spéciale

Alain Satgé, Tu n’écriras point Seuil

Le prix

Marcel Moreau, Corpus scripti Denoël

2002

Mention spéciale

Thierry Beinstingel, Composants Fayard

Le prix

Yves Pagès, Le théoriste Verticales

2001

Mention spéciale

Brigitte Giraud, À présent Stock

Le prix

Laurent Mauvignier, Apprendre à finir Minuit

2000

Mention spéciale

Richard Morgiève, Ma vie folle Pauvert

Le prix

Antoine Volodine, Des anges mineurs Seuil

1999

Mention spéciale

Vincent de Swarte, Requiem pour un sauvage Pauvert

Le prix

Florence Delaporte, Je n’ai pas de château Gallimard

1998